Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

lundi 8 septembre 2008

La tendresse : Subtile caresse de l'Amour dans les mains de l'Homme

Avez-vous déjà vu l'amour ? Que non, nous n'en voyons que les effets ! Notre coeur sera-t-il assez sec pour dire que n'existe que ce que nous voyions de nos yeux ? Mais sûrement pas... L'Amour existe ! Qu'est-ce donc ? Un influx nerveux ? sexuel ? Dépend-il de nous ? Nous ne sommes pas l'amour, car on dit qu'il naît, qu'il jaillit de nulle part... Il nous échappe complètement !

Non, les amoureux ne sont pas l'Amour ! Ils le font peut-être (ou le célèbrent dans un rituel tendre) mais ils n'en sont pas la source ! Ce petit texte veut pointer ceci du ... coeur ! La tendresse, dont l'amour est la soeur aînée, vient de plus loin au-dedans de nous... La foi, qui donne de voir, nous rappelle que l'Amour n'est pas une chose, c'est un être vivant, c'est QUELQU'UN ! Qu'allons-nous en faire ? Je vous laisser avec Lui ! Bonne lecture.

La Tendresse

En bateau, pour aller vite, il faut fendre les flots.
Tu vois, seul, je suis comme un bateau,
Une coquille de noix battue par la masse des eaux froides.
Je ne veux pas aller vite, si ce n’est sans toi.

Je voudrais plutôt aller loin avec ton aide.
Quand tu me prends dans tes bras,
je voudrais sentir la joie que tu as de le faire.
Je voudrais voir tes mains complices
s'ouvrir et se lancer vers moi.

Je voudrais encore aussi, comme je le ferais pour toi,
que tes yeux ouvrent leurs bras.
La tendresse a plusieurs supports.
Elle s’incarne si bien dans ton corps si doux,
mais plus encore, elle s’origine dans un « plus loin ».

Allons-nous être si bête pour ne voir que son visage,
alors qu’elle est Quelqu’un.
Non ! Allons à deux boire à sa source même
et refaire nos forces et nos vies entamées par la mort.
 
Quelqu’un d’autre que toi passe par toi
pour me serrer dans ses bras.
C’est la Tendresse elle-même
et tu es sa plus extraordinaire messagère.
 Viens ma toute Belle, goûtons ensemble la Tendresse venue de si loin… au-dedans de nous. Si nous nous aimons en vérité,
elle sera notre compagne éternelle.

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire