Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

jeudi 4 juin 2009

Assemblée primaire à Vollèges (3 juin 2009) !

Je livre ici quelques impressions et quelques observations au sujet de la dernière Assemblée législative du 3 juin dernier. Quelle ne fut pas ma surprise, d'abord, d'y rencontrer quelque 80 citoyen-nes de TOUTE la commune. Un nombre important, une belle représentativité !

Le climat, détendu, avait l'air de favoriser des prises de paroles aussi décontractées - et sérieuses - tant de la part des Autorités que des Citoyen-nes. Même s'il s'agissait d'un dossier parfois chaotique - le développement du Col des Planches - je sentais bien qu'on poursuivait cette réflexion commune dans la sérénité, sans que ce fameux climat de suspicion, que tant et tant ont pu connaître ne régnât. Quel plaisir ! J'ai senti l'Assemblée assez bien à l'écoute. On a pourtant encore de la peine à prendre en compte la position de l'autre, et ceci est un critère essentiel pour faire de la politique... ou de la diplomatie. Mais, j'ai vu qu'Autorités et Citoyens s'y acheminaient.

Autre chose. Le micro est un engin utile, pour autant qu'on l'utilise, ou qu'au moins, l'on parle dedans ! La lecture du dernier Procès-Verbal aurait pu être passionnante, si l'on avait pas dû, du moins au fond de
la salle où je m'étais posté, tendre l'oreille à cause d'un débit de parole extraordinairement rapide...

En outre, la lecture des comptes reste une opération longue et fastidieuse. Cet alignement de chiffre, pourtant nécessaire pour avoir une compréhension minimale des activités communales, est toujours un peu rébarbative. Le visuel est globalement bien conçu, mais il y a trop d'informations et des caractères ridiculement petits. On ne s'en sort que trop mal pour décoder cette masse d'information. On pourrait
améliorer !

Bref, j'ai senti que chacun OSAIT DIRE, qu'on leur donnait une REPONSE SERIEUSE ET DOCUMENTEE. J'ai senti un lien se solidifier lentement. Qu'on poursuive dans cette voie, tel est mon souhait.

MERCI aux autorités pour le mal qu'elles se donnent pour COMMUNIQUER, pour EXPLIQUER, pour PRECISER, pour RENDRE ATTENTIF. Merci pour leur travail et leurs fatigues, pour leurs attentions aux plus petits de notre communauté.

BRAVO d'avoir accepter de vous engager au service de la vie commune.

MERCI aux citoyens pour leur respect du travail de leurs représentants politiques. MERCI pour leur PRESENCE, leur ECOUTE ATTENTIVE, leur AMITIE et leur SOUTIEN.

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire