Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

vendredi 21 juillet 2017

Témoignage personnel

Témoignage paru dans le NF du 13-14 mai 2017

Natif de Vollèges, Pascal Tornay, animateur pastoral, vient d’avoir 40 ans. Epoux de Colette, originaire de Rép. dém. du Congo, ils sont, ensemble et chacun pour leur part, engagés dans la vie ecclésiale. Les évêques viennent de nommer Pascal pour un nouveau mandat d’aumônier romand du Mouvement d’action catholique Vie et Foi. Il nous partage ici une tranche de vie… et de foi !

En commençant un apprentissage en 1992, j’étais loin de me douter ce que l’existence me réserverait. A l’époque, je voyais tout en grand. Je voulais devenir au moins pape ou chef d’Etat… Tout cela demandait à être ordonné (rire !) et il fallait bien que je commence quelque part… Ordonné, je le serais probablement, si Mgr Lovey continue de me donner des signaux positifs sur la route du diaconat permanent sur laquelle je suis depuis 2 ans ! 
Entre Eglise et Etat, mon cœur a toujours oscillé… Après une licence en sciences politiques, j’amorçai sans attendre un projet doctoral, puis un autre : rien n’y fit ! Membre fondateur du Parlement des Jeunes du Valais en 1995, ayant travaillé comme collaborateur scientifique puis comme secrétaire politique à Berne, j’avais choisi l’Etat et m’étais fixé comme objectif de réussir les examens d’entrée au Service diplomatique fédéral : rien n’y fit ! 
C’est à cette époque que j’ai commencé à bouillonner intérieurement de sentiments inconnus mêlés d’angoisses et de vertiges… J’ai dû traversé plusieurs années de détresse psychologique et spirituelle profonde sans qu’il me soit donné d’en saisir la portée. Idées noires, égarement total, déchéance affective, chômage : je m’accrochais au Seigneur et l’invoquais sans cesse. Aujourd’hui, je sais que c’est durant ces quatre ans que le Seigneur m’a formé et ordonné – au sens le plus profond du terme. Dès mon enfance, mes parents m’ont fait connaître Dieu et je l’ai aimé. J’ai témoigné de lui depuis mon enfance. Je sais que le faisais très mal, mais le Seigneur regarde les profondeurs et il m’a redressé. C’est donc au sortir de cette épouvantable épreuve que j’ai été ressuscité, pourrais-je dire. 
C’est là que je me suis approché des curés de ma région. Après discernement, j’ai été envoyé en formation. Un jour, alors que je venais de terminer ma formation et que j’œuvrais comme secrétaire de parti dans une situation périlleuse, mon curé m’a dit: « Pascal, Eglise ou Etat, il va falloir que tu fasses un choix ! » J’ai pris conscience que je devais faire un choix… radical (rire !) que c’est la pastorale qui désormais présiderait… Allez savoir pourquoi Dieu m’a fait étudier les sciences po !

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire