Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

dimanche 24 février 2008

Basic instinct ?

Il fut un temps où j'avais l'impression de subir la vie, même si pour une petite part je la guidais. Avec 7 années de recul, je relis certains textes avec un large sourire. Je dois même lutter pour ne pas corriger, ce qui me semble flagrant. Bon. Le texte dit quelque chose d'un état intérieur insatisfait. On l'aura compris, le "vous" cache un "moi" ! Depuis lors beaucoup d'eau à couler... Je suis très heureux ! Mon instinct s'est développé, je crois. Mais il a pris en compte tout mon être. C'est un développement intégral sous les auspices de l'Esprit-Saint... Un passage ! Et il y en aura d'autres. ... Quand on se prénomme Pascal... Bonne lecture !

Instinct

Savoir, pouvoir, oser

Dans les moments oubliés
Détruire, permettre, trembler
Pour un monde déchiré.
Si tu veux, j'irai te montrer
Où se cache le soleil les nuits d'été,
Lorsque tu as envie de pleurer.

L'esprit est où le cœur sème.

Sois sans peur homme,
L'amertume de la Vie est comme
enfermée sans air dans un même
univers morbide, amorphe en somme;
respirant la folie d'hommes
nus, vides, sans âmes.

Mais Dieu se fait vivant là où,

L'humain est mort saoul.
Comprendre l'incompréhensible ou
Comprendre l'ignorance et la haine de tout.
Pouvoir l'impossible partout.
Que ferez-vous,
Vous, imbéciles et fous.

Là, les musiques

violentes, indécentes restent stoïques
Elles cassent un respect mythique.
Vers qui vous tournerez-vous, hommes caustiques
Lorsque vous aurez, vous hérétiques
détruit même votre monde magique
Celui-là même qui vous engendra.

Sans voir où vous allez, cahin-caha...

Vous tâtonnez à travers les déserts.
Le plaisir est où vous croyez qu'il n'est pas
Vous vous feriez mener par cette diva,
Que vous ne la reconnaîtriez même pas.
Le plaisir est lui-même source des pires débats
De même que la tristesse. Cette douleur qui vous abat,

éveillera en d'autres heures

toute la volupté du monde extérieur
et sera la naissance d'un vrai bonheur.
Vous avez l'art de tourner votre cœur,

et votre esprit du mauvais côté.

L'amour de la complexité
Vous le posséder,
Car chez vous il est inné...

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire