Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

vendredi 27 mars 2009

Infaillibilité du pape : mais quelle méprise !

En humanité, une faille
est un espace de fragilité
où l'Esprit-Saint peut enfin agir...
A vivre !
En ces temps troublés par des propos du Pape maladroits et mal compris, je voudrais éclaircir une chose... Je ne compte plus le nombre de fois où j'entends des personnes être révoltées par l'infaillibilité pontificale... Ne mélangeons pas tout ! Comme chacun d'entre nous le Pape N'EST PAS un être infaillible par nature. Ce n'est pas Dieu ! Sa parole est aussi faillible que la mienne, même investi de l'autorité de souverain pontife que le collège des évêques lui reconnaît.

L'infaillibilité est un dogme promulgué par le Concile Vatican I en 1870. Ce dogme a par ailleurs provoqué le trouble dans une partie de l'Eglise catholique germanophone européenne par une scission. De là est née la communauté catholique-chrétienne ou vieille catholique qui comptent quelque 35'000 fidèles en Suisse.

L'infaillibilité pontificale est utilisée uniquement lorsque le Pape, ayant consulté les évêques du monde et s'appuyant sur la Tradition et la vie de foi des chrétiens, proclame un élément de doctrine ayant trait à la foi qui prend force de vérité pour toute l'Eglise. Alors infaillible, oui, parce que toute l'Eglise catholique est unie derrière ses pasteurs, les évêques et premier d'entre eux, le Pape, pour le dire avec lui.

La dernière fois, (et la deuxième fois), c'était en 1950 ! En effet, le 1er novembre, le Pape Pie XII définissait comme un article de foi le dogme de l'Assomption de la Vierge Marie... De grâce, informons-nous et ne mélangeons pas tout !

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire