Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

dimanche 18 octobre 2009

La messe, on s'y ennuie ! C'est un charabia auquel on ne comprend rien !

Comme ils sont nombreux les gens qui avouent doucement que le langage de l'Eglise leur est incompréhensible... Presque aussi incompréhensible que les explications des médecins... Comment s'impliquer et être en relation avec Dieu alors que tout ce qui se passe à nos yeux et ce qui entrent à nos oreilles ne dépassent pas la perception... La rencontre et la joie sont quasi impossibles ! Voilà c'est dit.
L'Eglise et ses pasteurs doivent redoubler d'attention pour rendre leur langage accessible et ne pas s'enfermer dans un jargon de spécialistes. La parole doit rester vivante pour être nourriture et les signes capables de nous conduire à la beauté d'un Dieu qui, à la messe, donne son Corps et son Sang à manger pour que nous ayons la vie éternelle...

Viviane Pellouchoud-Grand a planché sur l'ouvrage de Pascal Desthieux pour en résumer l'essentiel à l'intention de celles et ceux qui souhaiteraient s'approcher du mystère de l'Eucharistie et qui voudraient comprendre un peu plue profondément le sens et la portée des gestes et des paroles de la messe, ainsi que son déroulement. Un document pour entrer dans le "charabia" de la messe. Pour ceux qui veulent bien découvrir, il va falloir prendre le temps de s'arrêter pour saisir... Un document excellent à mettre sous toutes les mains.

Cliquez ici pour lire et/ou imprimer.

Nous sommes nombreux à ne plus savoir donner sens aux gestes, aux signes que nous voyons ou faisons et aux paroles que nous disons durant de la messe. Tout est pourtant profondément significatif et lié. Nous sommes nombreux à croire que la messe et les autres célébrations ne soient pas privées. Nous sommes nombreux à penser que nous avons DROIT à la messe... Nous nous approprions alors ce qui nous a été gratuitement offert, certes, mais qui ne nous appartient pas, et qui n'appartient pas à l'Eglise non plus d'ailleurs. Bref, si l'on en reste aux aspects extérieurs des gestes et des paroles prononcées, la messe peut certainement rester un moment solennel et mémorable s'il y a de beaux chants et si l'église est bien décorée, mais elle ne sera vécue que comme une fête à dimension locale et à vues humaines. L'Eucharistie, si elle est bien une fête humaine, dépasse de très loin les dimensions de l'humanité. DIEU lui-même intervient lors de cette fête pour lui donner un goût d'éternité. C'est lui l'instigateur, l'objet du rassemblement et le rassembleur. Il est le centre de tout ce qui se passe. Dieu est présent en tous lieux, mais là, il est particulièrement présent à nous à travers SA Parole, SON Peuple, SON Corps, et SON Sang. Il nous partage sa vie. Il nous donne son sang à boire et sa chair à manger : Sa façon de se donner à nous pour que nous ayons la vie en nous par lui : nous sommes alors en communion !

Autre lien intéressant : le site du diocèse de Nanterre (F)

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire