Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

samedi 1 janvier 2011

Laurent Gbagbo : vacuité des vacuités... Une fois de plus...

http://fr.globalvoicesonline.org
Voici donc une Côte d'Ivoire étêtée et essoufflée par 10 ans de pouvoir sans bilan concret. Un pays comme tant d'autres à travers le monde qui souffre d'abord d'une élite politique qui se sert au lieu de servir le peuple qui l'a élu. Encore une fois, cet épisode tragique augmente le sentiment d'abandon de toute la population. s'accrocher de cette manière au pouvoir alors que des élections plus ou moins régulières ont eu lieu et qu'une écrasante majorité d'Etats et d'instances gouvernementales ou d'agences inter-gouvernementales s'accordent pour clamer l’illégitimité des prétentions de L. Gbagbo est un gigantesque caprice d'enfant gâté.


Le prochain sera-t-il à la hauteur de son prédécesseur ? Les actes, plus que les paroles le manifesteront ...
De tels enfantillages ne sont pas dignes d'un chef d'Etat. Ce caprice présidentiel dans ce coin du monde illustre – encore une fois, s'il en était besoin – à quel point tant de représentants politiques élus à travers le monde n'ont pas le minimum de sagesse nécessaire pour gouverner. Il ne s'agit pas ici de mettre en cause un déficit de compétences, un manque de savoir-faire, ou un défaut d'intelligence. Non, pire encore, il s'agit de l’absence d’une simple conscience morale d'un travail bien fait confié par le peuple. Je dis que ces élus
portent une responsabilité politique et morale énorme. Ils doivent rendre des comptes de leur gestion, de leurs actions et ceci est tout à fait légitime.

Avec ces abus de pouvoir au sein de la direction de l’Etat, on touche aussi la question des "checks and balances" (ou poids et contrepoids) (1) en droit constitutionnel, c'est à dire des mécanismes institutionnels de
contrôle du pouvoir en place et des mécanismes de contre-pouvoirs qui assurent la justesse et la justice du pouvoir légitimement en place.

http://www.leparisien.fr
Du point de vue de la crédibilité des élites (et de tout le système politique mis en place par elles), les dégâts politiques, moraux et économiques au sein de la population sont catastrophiques et ont des répercussions à grande échelle en terme de confiance. Voilà une denrée qui ne s'achète sur aucun marché et qui se construit seulement au sein d'un gouvernement qui joue l'ouverture, la loyauté, le service du peuple et l'honnêteté. Ce discrédit est la conséquence prévisible et directe d'un comportement politique non seulement illégal – espérons-le – mais surtout immoral. Ces manquements entament gravement la confiance au sein du peuple ivoirien et, plus largement, la confiance des peuples dans leur propre gouverment. Le pouvoir politique brise ainsi aussi le principal moteur de l’économie libérale dont Gbagbo est un chantre… Un tel orgueil politique souille tristement toute la noblesse de la tâche politique et empêche la croissance et le développement de tout le pays. Vacuité de l'exercice du pouvoir... et il veut rester ? Sur le marché du travail aucun employeur ne le voudrait ! On comprendra.

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9paration_des_pouvoirs

En ce jour de l’an, je formule donc, à l’endroit des peuples qu’ont abandonnés des gouvernements indignes et capricieux, des vœux de Justice et de Paix. Que force et courage soient donnés aux hommes et aux femmes de bonne volonté qui s’investissent pour que la vie politique reste une tâche noble et encore ennoblie par la haute conscience morale de celles et ceux qui y mettent leur cœur.

Pascal Tornay
______________________________________
Notes
Prenez connaissance de la position de Seth Koko, expert diplomatique renié par l’ex-président Gbagbo.
Savoir qui il est en cliquant ici >>>
Entendre ce qu’il pense de M. Laurent Gbagbo et de sa manière d’exercer le pouvoir dans son pays ici >>>



Aucun commentaire:

Publier un commentaire