Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

mercredi 24 juillet 2013

Maxime

On parle de « maxime » lorsqu’on a face à soi un précepte, un principe de conduite, une règle morale de valeur générale. Emmanuel Kant, le philosophe prussien du 18e s., spécialiste de la raison, du jugement et de la morale, définit ce terme par principe choisi librement par un individu et d'après lequel il dirige sa conduite. L’usage actuel se rapproche du sens suivant : proposition généralement courte, énonçant une vérité morale, une règle d'action ou de conduite. L’auteur, pour le bien dire, ayant parfois recherché un tournure syntaxiquement agréable à l’oreille avec des sons redondants ou une tonalité particulière. Les maximes ont leur synonymes : sentence, pensée, aphorisme. Mais n’oublions pas que « maxime » vient du latin « maximus » qui signifie « le plus grand ». Les maximes pourraient donc être les éléments les plus essentiels qu’une personne a discerné et qu’elle se donne pour bien vivre…

… à défaut de les proposer à la réflexion des autres… En voici trente-trois.

monde.garfield.free.fr
_________________________________________________________________________________

1. Ecrire ou la vanité de croire qu’il restera toujours une trace de moi en dehors de l’amour reçu et donné…

2. Les blogs sont des pièges qui obligent les gens qui n’ont rien à dire à les obliger à le dire.

3. Agir en politique est fondamentalement un devoir et un bien. 
 
4. Le politique est une structure avec ses limites où, par le truchement du bien, on peut faire beaucoup de mal. 
 
5. La politique est un bien galvaudé par lequel certains parlent du bien à faire et ne le font pas.
 
6. es bonnes politiques commencent par l’action (qui peut être réflexive) de politiciens intègres, ayant le sens du bien et ayant le courage de le réaliser.

7. Les athées ont d’abord une mauvaise image de l’Homme. Qu’ils abordent ce dossier avant de dire qu’ils de croient pas en Dieu.

8. Arrêtons de dire que l’individualisme est essentiellement une plaie ! Allez vivre sous le joug des sociétés dont la conscience individuelle était niée…

9. Vouloir être le premier est une belle ambition. Ensuite, le vouloir sans cesse, c’est une manifestation cruelle d’un esclavage intérieur.

10. Notre subjectivité est peut-être la pire des tyrannies.

11. Je me vois chaque jour en train de juger les autres et me trouve dans l’incapacité de les aimer. C’est triste !

12. La plus grande liberté consiste à accepter librement la réalité telle qu’elle est.

13. Donner un sens à sa vie en la donnant pour d’autres est un summum.

14. Croire qu’on est parvenu par soi-même à la place qu’on occupe est un orgueil fabuleux !

15. Connaître ce qu’ont dit les plus grands philosophes est bon. En rester là est déplorable !
Pour croire en Dieu, croire d’abord en l’Homme est un détour incontournable.

16. Pour tout savoir, il faut aimer parfaitement.

17. L’hypocrisie est un art feint. Beaucoup sont autodidactes dans ce domaine.

18. Quand on a payé cher de sa personne pour gagner le cœur de l’autre, on n’est pas si vite prêt à le lâcher !

19. Avec la passion, on s’engage. Avec la bonne volonté, on va jusqu’au bout.

20. Il paraît que se suicider est courageux ! Le courage me semblait plutôt être, justement, dans le fait d’assumer l’existence !

21. La mort est un grand mystère : affirmer trop tôt qu’elle ne nous fait plus peur est un peu enfantin.

22. Dans ma vie quelle est le cas le plus récurrent : « J’voudrais bien mais j’peux point » ou l’inverse ?

23. Je crois qu’il faut souffrir pour connaître vraiment.

24. Il n’est pas possible pour l’homme de croître ici bas sans souffrir ou alors la croissance est poursuite de vent.

25. La liberté c’est de ne plus avoir peur de perdre ce qu’en réalité, on n’a jamais possédé.

26. La sagesse n’est pas toujours synonyme de vieillesse, mais toujours d’humilité.

27. Devenir sage, c’est accepter d’être limité et habiter foncièrement cet espace.

28. La base sociale la plus forte, c’est la croyance commune. Rien ne vient à bout de cela, pas même la mort.

29. Un des calcul sociaux les plus simples à effectuer, c’est de faire le compte de ce qu’a rapporté une guerre : le résultat est aussi simple que rapide à trouver : Il est absolument nul.

30. Le tort que se fait une personne en en faisant aux autres est tout simplement ahurissant !

31. Le jouisseur maximaliste est un homme seul et triste ! Tant ont fait cette expérience, tant souhaite la faire encore…

32. Le travail fait de l’homme, un adulte accompli, pour autant que l’homme ne le traite pas comme un dieu.

33. Mieux connaître, c’est aimer davantage. Mais c’est au prix de ma vie que cette maxime prendra son sens profond.

***

Aucun commentaire:

Publier un commentaire