Aimer - connaître

Aimer - connaître
Photo de Guy Leroy

mardi 27 décembre 2016

C'est toujours la même chose...


Source : http://www.demainjechange.com
BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2017 !

« C’est toujours la même chose ! ». Cette petite phrase assassine vient subtilement confirmer aux oreilles de l’interlocuteur qu’une certaine lassitude, un indifférence molle, un regard blasé, habitué – pire encore un dégoût – s’est installé… Pourtant, d’une certaine manière, c’est vrai : c’est toujours pareil ! Une année suit l’autre avec son cortège de fêtes, de rencontres qui sont tout autant de passages. On entend souvent : "Il va prendre ses 82 ans ; Elle en a vu d’autres… ; On sait, on connaît, pas besoin de nous faire des dessins… ; Oui, oui, on fait comme on a toujours fait… C’est toujours la même chose ! 

Et pourtant… Si l’on se penchait un peu plus sur cette question, on verrait assez clairement que le « toujours-la-même-chose » renferme une belle surprise… Nouvel An est bien à la même date chaque année, mais suis-je dans la même posture de vie, dans le même état d’accueil qu’il y a 365 jours ? De même, la messe est bâtie selon le même protocole et c’est toujours le mystère pascal que l’on célèbre, mais ce qui est dit et ce que je reçois – pour autant que j’écoute – n’est-ce pas toujours autre ? Quant à moi, je suis toujours moi-même, mais je ne suis plus un bébé ?

Bref, au cœur du retour des choses, au creux de ces routines se trouve cachée la source vive de la vie, la Parole originelle du Vivant, l’enthousiasme de l’Homme-Jésus qui parle ici et maintenant à nos âmes engluées et fatiguées. Le Seigneur lui-même ne promet-il pas à toutes celles et tous ceux qui retrouvent le chemin de l’enfance de l’âme, cette posture confiante et abandonnée des tout-petits, le goût de la nouveauté éternelle.
"Jésus appela à lui ces enfants, en disant : "Laissez les petits enfants venir à moi, ne les empêchez pas; car c'est à leurs pareils qu'appartient le Royaume de Dieu. En vérité je vous le dis : quiconque n'accueille pas le Royaume de Dieu en petit enfant n'y entrera pas." (Lc 18, 16-17)
Ne trouvez-vous pas que le réel nous appelle toujours ailleurs et autrement ? Alors, laissons-nous saisir ! Je vous souhaite de retrouver, dans le Christ, un enthousiasme nouveau pour une année 2017 pleines de joyeux imprévus…

Pascal Tornay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire